Maison Normande

« Maison Normande »

Vous avez peut être une Longère, une Chaumière ou une Grange? Vous envisagez d’acheter une résidence secondaire dans notre belle région?  Nous sommes la pour vous aider a vous projeter et organiser les travaux dans le respect des règles de l’art.

Vous êtes nombreux a nous solliciter pour la rénovation de maisons Normandes. Elles sont faciles a travailler par leur ossatures, les possibilités sont multiples et surtout elles témoignent de l’histoire. Nous nous efforçons de respecter l’architecture et l’esprit ancien que nous revisitons.

La longère séduit par son charme ancien et sa morphologie unique en son genre. Rénover une longère, une chaumière ou une grange, c’est relever le défi d’allier charme et histoire, modernité et fonctionnalité, en tenant compte des besoins de notre époque.

            

Les styles appréciés dans ce type d’intérieur: Ancien revisité, brocante chic, industriel, campagne chic, mélange d’ancien et de contemporain, récup…

Première étape : le diagnostic de la longère

Se lancer dans la rénovation de votre longère est l’occasion de considérer aussi bien les points forts que les points faibles de la maison. Les différents diagnostics réalisés vous permettront de cibler de manière précise les points d’amélioration de votre maison et d’entreprendre les travaux nécessaires.

Principale source de désordres dans les maisons anciennes, l’humidité et ses impacts éventuels sur la structure de votre longère sont des points à contrôler en priorité. Contrairement aux constructions nouvelles, les matériaux utilisés dans le bâti ancien sont généralement poreux et laissent plus facilement migrer l’humidité. Intempéries sur une façade avec un enduit dégradé, remontées capillaires dans les murs, condensation de vapeur d’eau dans les murs ou la toiture provenant des activités humaines, peuvent endommager la structure de votre bâtisse : il faudra donc vérifier que cette dernière est saine, et le cas échéant, la renforcer et la traiter avec des solutions techniques adaptées à sa composition. Cette étape de traitement de la structure de votre maison, qui suppose parfois des travaux assez lourds, doit impérativement être effectuée avant d’attaquer les travaux de réhabilitation et de réaménagement intérieur.

Les longères étant bien souvent dépourvues de tout système de ventilation, le renouvellement d’air se fait en grande partie grâce aux infiltrations d’air parasites situées au pourtour des menuiseries. Si ces infiltrations permettent une ventilation naturelle de la maison – et donc contribuent à atténuer les impacts d’un excès d’humidité -, elles représentent également d’importantes déperditions énergétiques qui peuvent vite faire gonfler vos factures énergétiques.

Ces problèmes d’infiltrations pourront être résolus par le changement des menuiseries. De même, l’isolation des murs et de la toiture vous permettra de gagner en confort et en efficacité énergétique.

Vous l’aurez compris, le triptyque isolation-étanchéité-ventilation, associé à une structure de bâtiment saine est un point de vigilance cruciale pour une rénovation de longère pérenne, et le choix des solutions techniques adaptées suppose une bonne connaissance du bâti traditionnel et un diagnostic fin de l’existant. N’hésitez pas à demander conseil auprès du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de votre commune.
L’état des lieux global : Toiture, charpente, isolation des murs, réseau électrique, plomberie et système d’assainissement sont autant d’éléments qui méritent également d’être contrôlés avant de vous engager dans votre projet de rénovation. Afin de bien mesurer l’étendue des travaux et de pouvoir définir un budget, il est préférable de faire réaliser un état des lieux complet de votre maison par un artisan qualifié.

Deuxième étape : Réaménager l’espace en fonction de vos besoins et de votre budget

L’espace intérieur d’une longère s’organise généralement selon une succession de pièces en enfilade, une configuration qui n’est pas forcément la mieux adaptée à nos modes de vie actuels. Voici quelques conseils pour repenser les espaces de votre longère sans la dénaturer.

Décloisonner pour mieux circuler…

Si vous avez des envies d’espace, pourquoi ne pas créer une vaste pièce à vivre rassemblant la cuisine, le salon et la salle-à-manger ?

Pour cela, plusieurs cloisons devront disparaître : il est essentiel de faire réaliser une étude de structure avant de les supprimer, afin de s’assurer qu’elles ne sont pas porteuses et, si elles le sont, de prévoir les renforcements de structure nécessaires.

Ensuite, libre à vous de délimiter chaque espace sans casser le volume : verrière, meuble-bar, bibliothèque… En matière d’aménagement d’espace, les options sont infinies.

Si la hauteur sous plafond, plutôt basse dans ce genre de bâtisse, donnera un côté à la fois cosy et chaleureux à votre intérieur. Le solivage peut être retiré partiellement pour faire un plafond cathédrale sur une pièce.

La cuisine, souvent elles sont en bout de longère. Il ne faut pas hésiter a déplacer les réseaux techniques extérieur pour déplacer la cuisine en centre de longère, ce qui permet de faire une aménagement en étoile et moins en enfilade, notamment pour les chambres de façon a préserver l’intimité.

Tirer le meilleur parti des combles

Si autrefois les habitants se contentaient d’en occuper le rez-de-chaussée, les combles de longère sont bien souvent aménageables : de précieux mètres carrés dont il serait dommage de se priver !

Faire entrer la lumière

Pensée pour se préserver du froid extérieur, la longère a été conçue avec des plafonds assez bas et des ouvertures de petite taille. Revoir la dimension des ouvertures à la hausse vous permettra de laisser entrer le maximum de lumière naturelle, et de profiter pleinement du décor.

Rénover un bâtiment de caractère : les nécessaires démarches et autorisations

Rénovation de la façade, de la toiture, création ou élargissement de fenêtres… Il y a de fortes chances pour que votre projet de rénovation impacte l’aspect extérieur de votre longère, et suppose donc de demander des autorisations de travaux préalables.

Afin de ne pas dénaturer le caractère patrimonial du bâtiment et de mettre toutes les chances de votre côté pour l’obtention de ces autorisations, n’hésitez pas à consulter votre PLU afin de voir ce que vous êtes en droit de faire, et de vous orienter vers les bons choix.